Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 14:55

Bien sûr, ce n'est pas vrai : Jim est toujours vivant. Mais la "force des choses", l'implacable rouage briseur de vies, fait qu'on doit vendre sa maison.

 

Et pour la vendre, il faut la vider...

 

Autant Jim professait un souverain mépris pour les contingences matérielles ordinaires, autant il était méticuleux dans l'archivage des innombrables documents et objets parsemant la maison. Pauvre de moi ! J'avais si confiance dans son ordre et sa rigueur que je lui avais confié tout ce que je n'aurais jamais eu la patience de conserver : tout premiers textes dactylographiés, revues où l'on publiait mes courriers, textes lauréats de concours d'écriture (dans Libé et Télérama), courriers de lecteurs ou d'écrivains comme Alain Rémond, voire même premiers refus des maisons d'édition...

 

Mais la maladie l'a frappé si durement que, pendant les dernières années de solitude dans la maison de Rouen, Jim a tout laissé partir à la dérive. Les objets, les fiches, le rangement : tout s'est entassé, façon taudis ! Et la maison a peu à peu sombré dans le chaos. Mes textes sont bien définitivement perdus. Pas moyen non plus de retrouver les cassettes enregistrées lors de la première diffusion télé de "Corpus Christi" de Mordillat et Prieur, qui m'avait tant passionnée...

 

Pourtant, les albums photos, eux, ont surnagé et survécu. Le tuteur de Jim tente de les partager, avant le départ final à la déchetterie. Il faut savoir que ces albums contiennent aussi des textes, et sont pleins d'une certaine douceur... Nous avons proposé de faire une "journée d'archivage", à Beaubec, pour que les intéressés éventuels viennent récupérer les albums qui les concernent, puisqu'ils ont été confectionnés tout au long de la vie de Jim.

 

C'est d'une telle tristesse,  ces "souvenirs de la maison d'un mort" qui encore vivant ! IL faut se concentrer  sur les photos, pleines de fêtes diverses, de grandes tablées, de balades, de sourires et d'enfants. Jim en train de faire le con...

 

IL faudra bien entendu détruire aussi le piano "trois quart de queue", complètement foutu lui aussi, comme son maître. Mais tant pis, tant mieux : j'en garderai, toujours plus précieux, le souvenir de Jim installant le métronome (et augmentant la rapidité du tempo), puis  étendant ses trop petites mains sur le clavier, une serviette sur les épaules, et commençant un "Black Bird" effréné et  chantant, sans savoir que c'était de lui qu'il parlait, ou peut-être en le sachant ?

 

.

Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly all your life
You were only waiting for this moment to arise

Blackbird singing in the dead of night
Take these sunken eyes and learn to see all your life
You were only waiting for this moment to be free

Blackbird fly, blackbird fly 

http://ib.adnxs.com/getuid?http%3a%2f%2fdis.eu.criteo.com%2frex%2fmatch.aspx%3fc%3d11%26uid%3d%24UID 


Into the light of the dark black night Blackbird fly, blackbird fly
Into the light of the dark black night Blackbird singing in the dead of night
Take these broken wings and learn to fly all your life
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise
You were only waiting for this moment to arise

 


Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives