Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 08:13

 

Ah, c'que ça va être bien, dimanche prochain, quand on va inviter Nafissata Diallo à TF1 (car je ne m'imagine pas une seule seconde qu'on puisse consacrer autant de temps d'antenne à l'un sans en accorder à l'autre). J'espère que la qualité irréprochable de son travail de femme de ménage, reconnue par tous et avant tout par son employeur, va balayer (si j'ose dire) les accusations de mensonge qui lui ont été imputées - et dont elle va bien entendu assumer la faute  - silence - en regrettant mais sans pathos - le tort - silence -  fait ainsi à sa famille - silence -  et à ses amis. Simplement, son envergure ménagère, la profondeur de son point de vue concernant l'existence et les conditions de travail des femmes de ménage, son analyse de sa propre situation d'employée de Sofitel c'est-à-dire une structure internationale dont bien peu de nos compatriotes peuvent avoir connaissance, affrontant avec  courage un monde impitoyable, son charisme en quelque sorte, atténueront bien entendu  la portée des mensonges alimentaires autrefois proférés à unique fin de pénétrer les rouages du grand capitalisme américain par le petit bout de la serpillière en obtenant ainsi son permis de travail et remettront les choses en place. OUi, Nafissato a commis une faute. Une faute - silence - morale, uniquement morale bien entendu. Sa compétence en est-elle pour autant remise en cause ? Sa manière d'affirmer, avec l'assurance de la force, avec la stature qu'on lui connaît, en être exceptionnel dont le calme démontrait amplement la sincérité, qu'effectivement elle a subi des violences dans la fameuse chambre à fantasmes avait quelque chose qui transcendait une affaire médiatisée, pour en revenir à un drame simplemnt humain, j'allais écrire "un incident de parcours",  où Nafissato, seule, pouvait se tenir debout face aux quelques menus  dollars dépensés par son adversaire  pour sa défense juridique  et... tarababadaboum.... car... tagadatsointsoin. 

 

Ben voilà, mes soeurs. Le tour est joué. Chapeau bas : Justice et fête, en ce bas monde, comme autrefois panem et circensem, sont bien les mamelles du pouvoir, du fric et de la télévision. 

 

La fesse est dite. 

Partager cet article

commentaires

joe 20/09/2011 16:58



moi non plus, je n'ai pas regardé; pas envie de faire partie de l'entreprise de com", d'être dans le bateau, de faire voyeur,... de me commettre dans ce truc vulgaire. Je savais malheureusement
que la presse allait me bassiner avec le résumé et les bons mots quel que soit le canard que j'allais ouvrir... ça n'a pas raté (je ne dis pas ça pour votre présent billet, vous n'êtes pas la
presse et vous ne véhiculez pas les bons mots).



Zoë 19/09/2011 20:36



Je n'ai pas regardé. Regarder m'aurait inclus dans ce cirque. Je ne voulais pas être le voyeur d'une telle forfaiture. La nausée, voilà le terme qui me vient de plus en plus souvent en tête quand
j'entend (car je ne regarde pas) la mise en scène du monde qui nous est servie par les médias. Seule exception: j'ai regardé les candidats à la primaire. Quoi qu'on en pense au final, j'ai trouvé
que chacun tenait son rôle avec sobriété et maîtrise. Ca devient rare non ?



hippocampe 19/09/2011 11:42



Excellent !!!



Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives