Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 10:30

Brr... Sur France Musique, "journée Nathalie Dessay", et en cinq minutes elle a déjà réussi à m'énerver passablement. Songez que, afin (sûrement) de se montrer simple et charmante, elle n'a pas pris le temps de sélectionner avant l'émission les musiques qu'elle est sensée partager, et nous inflige donc cinq secondes de tel morceau et huit de tel autre, avec des commentaires du style "ah oui, mais si on "leur" met ça, ils vont se rendormir là"... 

Fuyons. 

Je n'arrive pas à m'exprimer clairment une idée qui me trotte dans la tête depuis la vision du solide  documentaire, sur Arte, intitulé "1492, le clash des continents", donc je vais tenter de l'écrire ici-même, où je peux faire ce que bon me semble...

 

Donc, dans le documentaire, les cartes présentées montraient par exemple, après l'arrivée des conquistadors, l'expansion du cheval (devenu mustang) et la disparition des bisons, la rapidité des défrichages et leurs conséquences écologiques, etc. 

 

Et, à la vue de cette constante expansion humaine, de la prépondérance du pillage des ressources naturelles accompagnant inexorablement cette expansion, de la destruction de toutes les autres cultures qui, elles, cherchaient plutôt l'équilibre, m'est donc venue cette idée, irritante comme une évidence, et que d'autres ont forcément dû exprimer bien avant et bien mieux que moi. 

 

A savoir que notre déplorable situation actuelle viendrait de la similitude, de la ressemblance ontonlogique, entre l'expansion humaine et le mode de production économique capitaliste. D'où l'échec patent des autres types d'économie (par exemple les plans communistes) ou l'écrasement inéluctable des systèmes antérieurs (comme l'économie basée plus exclusivement sur le travail de la multitude, comme en Chine...), sans compter, bien évidemment, tous les systèmes de trocs et autres balivernes pré-colombiennes. 

 

Il y a, dans l'économie capitaliste, dans son besoin d'expansion à l'infini, dans son aspect guerrier, dans le fondement de l'exploitation qu'elle symbolise, quelque chose qui ressemble étonnamment, comme une métaphore, au destin même de l'humanité. 

Et, bien entendu, de la même manière que le globe terrestre est dorénavant entièrement piétiné et que l'espèce humaine a triomphé partout, mais de ce fait même  commence à rencontrer sa propre limite : elle-même en tant qu'espèce trop nombreuse, le capitalisme est désormais à la limite de son efficacité et de sa survie, du fait de son triomphe même. 

 

Je suis bien maladroite  dans mon expression et n'ai que de faibles lueurs sur le sujet, mais je suis sûre que des économistes, voire des géopoliticiens, ont déjà fait ce parallèle... Mais bizarrement, je ne trouve aucun nom sur ma liste de passeurs sur ce sujet ?

 

(et je ne vais pas faire comme Madame Dessay, mais vous choisir une musique, et d'un seul coup, pour illlustrer cet aride sujet.)

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Zoé Bergeret 03/12/2011 10:09


Je suis intriguée par votre "ressemblance ontonlogique"; car, même si c'était ontologique que vous vouliez écrire, je ne comprends toujours pas ce que l'ontologie vient faire dans votre discours.


Mes petites notions philosophiques sont peut-être d'un autre temps?

Chesnel Jacques 01/12/2011 16:23


pour Patricia Petibon : www.youtube.com/watch?v=XqCiHJNhHyO


"les éternuements" de Chabrier

stoni 01/12/2011 10:31


oué c bien vu !


faut arrêter de faire des gosses de toute façon.

andrem 30/11/2011 16:51


Peut-être n'avez-vous pas lu mes élucubrations. Elles disent quelque chose de cela, en aussi maladroit, en plus long, en plus ennuyeux. Mais elles en causent.


Sinon, vous pouvez traîner du côté de chez Todd (Emmanuel). Je ne l'apprécie pas beaucoup et suis souvent en désaccord avec ses conclusions, mais j'aime sa démarche et son goût des chemins
escarpés.


Dommage qu'il sache trop à l'avance à quel résultat il veut arriver.

clopine 30/11/2011 17:06



Il va une fois de plus vous falloir me pardonner, Andrem : je n'ai pas vu ce que vous nommez vos "élucubrations". Mais tenez, parce que je me souviens parfaitement de vos goûts, voici pour vous,
en guise d'excuse :


 


http://www.deezer.com/listen-915982...


 


bonne soirée, surtout ! 



andrem 30/11/2011 16:45


Bien se dire ceci: s'il est branché théorie des cordes, ou des supercordes pour être encore plus précis, il ira en effet plus vite que la lumière, tôt ou tard, il franchira le mur de Planck, il
dézinguera le soi-disant ci-devant feu le Big Bang, et plein d'autres choses plus étourdissantes encore.


D'avance, tu peux être fière.

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives