Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 12:20

Il est bien dur de n'inspirer, finalement, qu'une affection douloureuse à celui qui partage votre vie : ce genre de sentiments ne devrait être réservé qu'aux mortes. Mais j'ai tant de défauts.En temps de crise, ils me sautent aux yeux, avec tous mes manquements si nombreux, si nombreux... Quelques exemples :

 

Je n'ai toujours pas remercié Jean Granoux, qui m'a envoyé la traduction de "comment j'ai  su que Redel était un espion", et poursuit son bonhomme de chemin d'érudit des cahiers de l'Estran.

 

Je ne prends même pas la peine de commenter les livres que l'on me prête ou me donne, et pourtant, il y aurait beaucoup à dire.

 

J'ai même lu le livre "prodigieuses créatures", alors même que celle qui me l'a prêté ne souhaite plus m'adresser la parole... J'ai passé outre,  avec une superbe absence de scrupules, et ce  parce que je crois fermement que le salut de la littérature viendra d'une plume anglo-saxonne et féminine, et que je cherche à prouver mes dires !

 

Idem, Je n'ai pas remercié Françoise Treussard, auprès de qui j'ai gagné mon dernier Diagnostic Littéraire à l'Aveugle.

 

Je délaisse Véronique Aubouy qui m'a fait pourtant presque joindre mon côté de Guermantes et mon côté de chez Swann, à savoir ma vie quotidienne et ma vie littéraire (de lectrice, d'écriture), et qui me propose, en prime, un lit pour Clopinou à la rentrée, si nous ne trouvons pas de studio pour lui près du lycée Turgot. Pas répondu à son mail amical !!!

 

Item, je ne vais plus chez Paul Edel, ni même chez Jacques Chesnel, qui pourtant a trouvé le moyen de venir nous rendre visite à Beaubec.

 

Je n'ai pas répondu non plus à mon copain P., qui m'a envoyé le programme alléchant de la scène rock de Cléon, et m'a même indiqué ce qui, d'après lui, me correspond le mieux : or il  me connaît depuis tant de temps que je peux absolument lui faire confiance en l'espèce ! 

 

Item, je n'ai même pas envoyé un mot à Zoé Lucider, qui a trouvé le temps, elle, de saluer mon retour bloguesque. Et je ne suis pas passée chez M-J; notre voisine-amie, qui pourtant aurait bien aimé me montrer sa nouvelle cuisine, achetée en même temps que nous acquérions notre superbe cuisinière gaz-électricité.

 

Je ne parle pas de R., qui a installé mon nouvel ordi en me faisant un prix imbattable, et que je ne  fréquente guère,  ni de x et y,  qui ont multiplié les invitations et les rencontres à notre endroit, mais que je délaisse car j'ai décrété qu'ils étaient ennuyeux, et trop clients de nous pour que cela ne cache pas un vide social. ..

 

Si je suis honnête avec moi-même, je dois bien reconnaître que je ne fais certes pas beaucoup d'efforts vers autrui.

 

Et le fait que je ne fais pas beaucoup d'efforts envers moi-même non plus n'est pas une excuse. Tout juste, et encore, une explication. Bon, il ne sert à rien de se torturer : je  ne m'inspire, comme à ceux qui m'entourent, qu' une douloureuse affection.

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives