Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 09:45

Certes,  le mois de novembre n'est pas le meilleur moment pour pousser la porte de la longère aux volets bleus, posée derrière ses haies dans les champs brayons, et se promener dehors. Si le jardin déclare encore femement  sa vocation potagère, et qu'il  "donne" encore tout ce qu'il peut  avant l'hiver,  il a définitivement perdu sa splendeur pleine de sève du printemps et de l'été, et arbore une triste mine... Les grandes tiges des tournesols se dressent encore, mais elles sont désolées, flanquées de leurs feuilles fanées et pendantes comme des oreilles de cokers déprimés. Les bettes alignent toujours  leur feuillage, d'un vert vernissé,  au-dessus du blanc comestible de leurs côtes, mais leurs  feuilles sont remplies de trous, et se recroquevillent, mangées qu'elles sont, sur leur pourtour, par le pourrissement humide de l'automne... Tout le jardin vire  à l'ocre, au marron,  et  les différentes plantes  se penchent  vers la terre sombre et humide, comme épuisées : on dirait des petites vieilles au cimetière,  rêvant sombrement, devant les pierres dressées,  au repos éternel.

 

Les champs ne vont guère mieux. La terre commence à se voir, par endroits, et tourne à la glaise, qui colle lourdement aux pieds des marcheurs, dans le pré du bas  - les ânes, qui continuent à "prendre des bains" en se roulant par terre, transportent sur leurs poils des mottes grises ; et  l'on ne voit plus,  sur les haies et les alignements d'arbres, le gai mouvement des feuilles remuées de vent, mais bien plutôt, hélas, le glissement des feuilles jaunies par terre : comme un strip-tease d'arbres, qui dévoilent tristement leurs maigres branches noircies, comme autant d'os se détachant sur le ciel...

 

Ce serait parfaitement déprimant, je trouve, mais heureusement, nous étions dimanche quand nous sommes allés "faire un tour dehors", avec  nos amis parisiens . Un dimanche de novembre, commencé dans la brume, certes, mais qui s'est  réchauffé peu à peu, jusqu'à devenir parfaitement réjouissant  - comme si, sortant de la maison tiède et ronronnante, nous levant d'une table où les récits, les paroles et les projets avaient fusés, comme des petits pains chauds qui auraient circulé des mains d'un convive à l'autre, nous avions répandu notre propre chaleur dans l'humide automne du pays de Bray... Il s'agissait de rentrer les moutons - et si vous voulez passer un moment désopilant, vous n'avez qu'à aligner, dans un pré, une poignée de moutons d'un côté, et quelques Parisiens de l'autre, avec pour consigne que les seconds barrent le passage aux  premiers. C'était si plaisant qu'on aurait bien continué le match, mais hélas, Clopin avait attrapé du premier coup le mâle qu'il souhaitait enfermer...  N'empêche que j'ai gardé dans l'oeil la silouhette d'un grand Jacques, par exemple, battant des bras et s'amusant visiblement de toute la scène, pendant que notre amie Patricia  (une brayonne d'origine, elle, même si désormais elle mène  une vie toute parisienne...) sautait sur place comme un kangourou, , pour me raconter que, petite, elle avait peur des boeufs qu'elle devait pourtant rabattre ainsi, sans se laisser intimider, car aux champs c'est l'être humain qui est le maître, et les bêtes sont, doivent être, "domestiques"' !

 

La journée s'est déroulée gaiement, et tout le week-end, d'ailleurs, s'est coloré de sourires. Allons, l'hiver peut bien venir, les mois noirs peuvent bien s'égrener lentement derrière les vitres obscurcies  :  les dimanches beaubecquois, même au milieu du dépérissement hivernal du monde végétal, trouveront bien le moyen d'être éclairés de l'intérieur,  par une chaleur peut-être modeste, certes, mais vivace et...  lumineuse !

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives