Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 14:21

Veules les Roses était vraiment charmante. Les petites rues, où l'on découvre de jolies chalets de villégiatures, tout dentelés, affichent aussi des devantures balnéaires  attendrissantes, comme ceci, tenez :

 

get-attachment-1.aspx.jpeg

 

 

ou encore cela :

 

get-attachment-8.aspx-copie-1.jpeg

 

Toute la promenade fut de la même eau : nous avons visité l'église, et je vous recommande la lecture du livre d'or qui y est déposé, où certains voeux naïfs en deviennent attendrissants, comme celui-ci : "merci de me faire devenire très riche et aussi très hereuze", une main ferme ayant ajouté juste en-dessous "et d'améliorer mon orthographe", ou le simple souhait "si vous pouviez m'obtenir mon baccalauréat  Seigneur je vous en serait pour toujours reconnaissante", etc. C'est une adorable petite église construite au 12è/13è siècle, et les coquillages et animaux marins sculptés sur les colonnes semblent tout droits sortis des vitrines photographiées par Clopin ! 


Après avoir parcouru le bourg, nous avons redescendu le petit chemin qui longe la Veules - le soleil commençait à taper dur sur la plage, alors  l'ombre qui y régnait y était particulièrement agréable, tenez encore :

 

get-attachment-4.aspx.jpeg

 

et ceci : get-attachment-5.aspx-copie-1.jpeg

 

 

 

get-attachment-6.aspx.jpeg

 

Mais de toute manière, un village où les bonnes soeurs se métamorphosent en mouettes devant la mer, et où les giroflées sortent des murs et poursuivent les visiteurs de leur parfum orangé,  ne peut qu'être légèrement enchanté, pas vrai ? 

 

 


 get-attachment-3.aspx-copie-4

 

 

Partager cet article

commentaires

Cactus 25/05/2012 22:24


je te twitte tu me twittes par la barbichette le premier qui priera sera une levrette !!!!!!!!!!!!!!!!

talweg 25/05/2012 17:50


j'ai été prof à Dieppe, je connais bien la côte d'Opale, ... tout y est merveille ou presque (pour peu qu'on fasse abstraction de qques constructions industrielles désastreuses); de Veules, je
n'ai que de bons souvenirs. Pas de nonnes, mais des parfums et des couleurs, sous divers cieux et par diverses saisons. Mon chien y avait fait une plongée dans la Veules, qque chose de parfait
comme un soleil en était sorti: un clebs en train de s 'ébrouer dans la lumière du couchant.


Une tarte tatin , aussi. Et une autre fois un petit blanc de fin de matinée, dégusté en corrigeant des copies, sur le bord de mer (sans doute voyez vous le troquet).


C'était beau et bon. Et voilà tout.


 

Lavande 25/05/2012 16:56


Doublement d'actualité: ici et dans le Monde.


La nonne et la CGT


Voici deux lettres toutes deux authentiques (novembre 2004)


 


L’une a été écrite par sœur M., moniale visitandine à Nantes. L’autre, la réponse, est signée par Bernard Thibaud, secrétaire général de la CGT.


 


 


Lettre adressée par sœur M. à la CGT


 


Madame, Monsieur,


 


Religieuse cloîtrée au monastère de la Visitation à Nantes, je suis sortie cependant le 19 juin pour un examen médical. Vous organisiez une manifestation. Je
tiens à vous féliciter pour l’esprit bon enfant qui y régnait. D’autant qu’un jeune membre de votre syndicat m’y a fait participer ! En effet, à mon insu, il a collé par derrière, sur mon
voile, un autocollant CGT après m’avoir fait signe, par une légère tape dans le dos, pour m’indiquer le chemin. C’est donc en  faisant de la publicité pour votre manifestation
que j’ai effectué mon trajet.


 


La plaisanterie ne me fut révélée qu’à mon retour au monastère. En communauté, le soir, nous avons ri de bon cœur pour cette anecdote inédite dans les annales
de la Visitation de Nantes.


 


Je me suis permis de retraduire les initiales de votre syndicat (CGT = Christ, Gloire à Toi). Que voulez vous on ne se refait pas. Merci encore pour la joie
partagée.  Je prie pour vous.


 


Au revoir, peut-être, à l’occasion d’une autre manifestation.





                                                                        
Soeur M.


                     


 


 


Réponse du secrétaire de la CGT


 


Ma sœur,


 


Je suis persuadé que notre jeune camarade, celui qui vous a indiqué le chemin, avait lu dans vos yeux l’humanité pure et joyeuse que nous avons retrouvée dans
chacune des lignes de votre lettre.


 


            Sans nul doute il s’est agi d’un geste inspiré, avec la conviction que cette
pointe d’humour « bon enfant » serait vécue comme l’expression d’une complicité éphémère et pourtant profonde.


 


Je vous pardonne volontiers votre interprétation originale du sigle de notre confédération, car nous ne pouvons avoir que de la considération pour
 un charpentier qui a révolutionné le monde.


 


Avec tous mes sentiments fraternels et chaleureux


 


Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


       



 


 


 

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives