Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 08:01

La Corse est une île, ne l'oublions jamais. Et chacun de ses habitants est lui-même une sorte d'île, qui doit faire face à de multiples dangers...

 

D'abord, les voici, nos Corses, aussi assiégés que par le passé. Certes, les bonifaciens ont su résister au roi d'Aragon, alors on peut espérer qu'ils résistent aux hordes qui, tous les ans, prennent possession de l'île. Cependant : 2 millions cinq cent mille touristes pour 300 000 corses, ça fait beaucoup.

 

Ce tourisme de masse est cependant, à mon sens, à peu près maîtrisé, ne serait-ce que par l'instinct grégaire des foules humaines : 80 % de ces deux millions cinq cent se retrouvent en effet le cul sur le sable, et nombre d'entre eux s'étalent sur la plate côte orientale de l'île. On dirait que c'est la "part du feu" qui a été laissée là. Des campings dans tout ce que cela peut avoir de factice (on vient, on pose la caravane, on est animé le soir, on fait ses courses à la supérette interne, et on rentre bronzé) s'étendent tout du long d'une nationale particulièrement passante, hideuse, bruyante, urbanisée et clignotante. Que cherchent donc les italiens (car ce sont souvent des italiens) ici, qu'ils n'ont donc pas chez eux ? Eh bien... Quand on a vu l'horreur des plages italiennes, privatisées c'est-à-dire payantes, avec de temps en temps un bout de littoral gratuit mais alors envahi d'ordures, on peut comprendre que l'accès à la mer soit attirant ici. Cependant, cependant, si le sable et l'eau sont des jouets pour enfants, l'île est bien autre chose. Et n'en voir que cette partie, si jolie soit la mer au soleil couchant, est forcément réducteur.

 

 

D'autant que ce monde-là, cette île-là, est merveilleuse dans toutes ses autres parties. De la Balagne au Cap Corse, de la Castagnicca (ma préférée) à l'Alta Rocca, autant d'univers minéraux, végétaux, différents, liquides ou terrestres, avec, comme affleurements,  les si beaux vestiges de  l'ancienne société rurale,  qui cède, hélas,  aujourd'hui la place.

 

couleurs-corses.jpg

 

Car ce danger-là  guette aussi les Corses. Non seulement le tourisme de masse est une menace pour tous les équilibres précaires de l'île, mais encore, par son pouvoir d'attraction économique, il contribue à vider les villages de leur jeune population, déséquilibrant la  société corse. De plus, pendant des siècles, à part au Cap Corse, les Corses ont cohabité avec la mer, sans en vivre ou si peu, craignant les invasions et tournant le dos à leur littoral. Désormais, la lutte est de conserver les pouvoirs économiques aux habitants, en limitant les investisseurs "étrangers" (les continentaux étant inclus dans ces étrangers). L'esprit corse, si fortement identitaire, permet bien entendu de colmater encore les fissures sociétales. Mais pour combien de temps ? Pendant notre voyage, les anciens du FLNC, dont on retrouve partout les traces, ont déposé les armes...

 

 

village-corse.jpg

 

Il  ne faudrait pas non plus que la Corse devienne un ghetto de luxe pour richissimes personnalités. Entre nos premiers voyages en Corse, en 2001 et 2003, et celui de cette année, des endroits aussi beaux que la Rondinara se sont vus fort discrètement pourus de villas dissimulées dans le maquis. Somptueuses et générant des fermetures d'accès à la plage...

 

Nous avions donc, nous aussi, "fait la part du feu". Touristes, donc, fréquentant les plages...

clopinou-revise.jpg

 

Mais venant en tout début de saison, histoire de ne pas trop peser dans la balance du tourisme de masse, et de toute façon passant notre séjour à parcourir toute l'Alta Rocca, des aiguilles de Bavella aux petits villages nichés dans les replis des montagnes. Et écoutant, oreilles grandes ouvertes, les récits de nos amis corses, bien sûr, pour tenter d'appréhender le rapport au monde qui se cache derrière toutes les délicieuses sensations (les odeurs, les couleurs, les reflets) que la Corse offre sans limites, à qui sait les goûter...

coulerus-corses-minerales.jpg(la suite à demain)

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives