Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 09:11

Passée remettre un papier à un ami travaillant à l'administration, je suis donc retournée au lycée : j'ai de nouveau poussé ces portes lourdes, aux clenches compliquées (on ne pousse  ni ne tire, il faut tourner mais pas trop), franchi l'agora à la fontaine tarie depuis des lustres, aux tables repoussées le long des murs, j'ai tourné à droite vers l'administration, contourné le "jardin d'hiver" qui éclaire cette partie du bâtiment et qui est bien plus triste, et bien moins beau, que la chanson de Savador, grimpé à l'étage : et j'ai, avant d'entrer au secrétariat faire ma commission, revu les trois petites chaises alignées le long du mur, juste à côté du bureau directorial du Proviseur.

 

Ah là là.

 

Les trois petites chaises offertes à ceux qui poireautent avant l'engueulade.

 

Plus l'engueulade va être  sévère, plus l'attente est longue.

 

Je le sais : je les ai usées sous mes fesses, ces trois chaises-là.

 

Non que Clopinou ait eu des problèmes de résultats  (il caracolait systématiquement en tête de classe, et était plus qu'apprécié de ses professeurs), mais disons qu'il avait une manière bien à lui de se retrouver dernier en "vie scolaire" ; ce qu'il expliquait, à l'époque, en tentant de me persuader que les règlements intérieurs, la discipline, la soumission  et la discrétion demandés n'étaient bons que pour les "kékés" bêlant gentiment dans la cour. Il refusait obstinément, semblait-il ("mais je ne peux pas faire autrement, c'est que de la connerie leur règlement-là") , la grégarité scolaire.

 

Fort bien, fiston, fort bien...

 

Mais qui se retrouvait le cul assis devant la porte du Directeur, le sac sous le bras, le soupir aux lèvres et la migraine montante ? Clopine et Clopinou, pardine !

 

Nous avons eu une telle brochette de convocations !

 

Il y eut celle des "branches extraterritoriales" : Clopinou, grimpé sur un arbre dont les branches débordaient la grille du lycée, refusait d'obéir au pion lui sommant de descendre, au motif qu' étant désormais à  l'extérieur de l'établissement, il n'avait pas à obtempérer.

 

Il y eut celle dite "du boudin". Clopinou avait trouvé très drôle, à l'internat, d'aller fourrer un bout de boudin noir sur l'oreiller d'un camarade qui s'appelait "Boudin". C'est du fin, Messieurs Dames, c'est de l'extra-fin !

 

Celle du "vide sanitaire" ne fut pas mal non plus. Au lieu d'aller en récréation, c'était tellement plus marrant, avec son copain K., de contourner le bâtiment, d'aller soulever la grille menant au vide sanitaire sous le bâtiment, et de descendre farfouiller. Quel exploit, n'est-ce pas, surtout quand la dite-grille est descellée, que personne ne vous voit... Personne ? Ah, mais c'est que la grille est juste en -dessous, à pic, du bureau du Proviseur, et que ce dernier est précisément en train de regarder par la fenêtre, et assiste ainsi à toute l'opération... Pas de chance !

 

Une des plus belles fut celle du "pense-bite". Prenez un agenda scolaire. Garnissez-en consciencieusement la couverture de fort jolis dessins, dérivés de ces fresques subtiles que l'on peut admirer dans les wc publics, et qui représentent des sortes de longues saucisses renflées au bout de deux hémisphères. Une fois que votre géniale impulsion picturale est achevée, barrez solennellement, le sourire aux lèvres, le titre "agenda" de la couverture et remplacez-le par "pense-bite". Attendez qu'un pion passe, non pourvu de votre sens de l'humour...

 

Mais nous avons aussi connu "la convocation de Madame N."  : en seconde, Madame N.,  prof de maths fort proche de la retraite, fort amère et fort méprisante vis-à-vis de ses élèves, démotivée et dépressive   n'était pas, n'était plus une pédagogue investie dans sa mission. OK, je l'admets ; mais c'est ça aussi, l'école : comme partout, tu  peux tomber  sur des incompétents ou des personnalités "incompatibles". Il était bon, d'une certaine façon, que Clopinou vive cela, aussi : il pourrait très certainement, dans la vie,  avoir à faire avec un chef incapable et déplaisant. Apprendre à "vivre avec" fait partie de l'éducation.

  Sauf que Clopinou, lui, réagisait par la provoc. Fallait-il, par exemple,  pour épondre à une convocation (que j'avais moi-même demandée sans que Clopinou le susse), composer  cette missive  si parfaitement "foutage de gueule",  que je reproduis in extenso (fautes d'orthographe comprises) !

 

"Le 30  mars 2010,

 

Chère Madame N.,

 

Comme vous le savez certainement ma mère, vous et moi avons convenu d'un rendez-vous dont la finalité était de remédier à mon comportement saugrenu voir incongru dirais-je, qui a entraîné moultes altercations lors de vos cours de mathématiques.

Cette entrevue, qui n'est en aucun cas une quelconque bouffoneries, a été fixée le 1er avril 2010. Malheureusement, le voeux de ma présence ne pourra être exaucé car le devoir m'appel  : en effet, c'est ce même jour qu'aura lieu de le critérium interlycée de Haute-Normandie auquel mes 5 camarades pongistes et moi-même iront fièrement représenter les couleurs du lycée, suite à notre glorieuse victoire aux interclasses. Je vous prie donc de vien vouloir agréer mes excuses et de vous contenter de la présence de ma pauvre mère. Mes sincères salutations."

 

No comment.

 

Les petites chaises d'attente du couloir de la Direction, cette fois-là, étaient carrément brûlantes...Mais ce n'était rien encore : nous eûmes, en tout, plus de dix convocations, et des encore plus calorifiques, dont je vous fais grâce parce que, pfffff...

 

Et voici que, revenue sur les lieux des crimes clopiniens, je les revois : sagement rangées, inoffensives, prêtes à accueillir confortablement des séants irréprochables...

 

ah là là...Va me falloir encore un peu de temps avant que je n'en rigole franchement.

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives