Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:28

Les "déferlantes" japonaises, que nous suivons de très près, n'ont rien de rassurant - et il n'y a aucune, mais alors aucune  satisfaction à avoir joué les Cassandre, qui était, tout comme les antinucléaires, condamnée à prédire l'avenir, sans jamais être crue...A part participer à la manifestation que le réseau "Sortir du Nucléaire" organise demain soir à Dieppe (puisque nous avons l'immense chance d'avoir la perspective de la construction de l'EPR à notre porte, en sus de Paluel, de Penly, et de la Hague en voisine...),  que pouvons-nous faire concrètement, sinon affirmer notre solidarité avec le peuple japonais ? Et continuer notre vie, en gardant à l'esprit que notre planète est un bien collectif, dont nous devons tous prendre soin, même si ses soubresauts nous tuent - et qu'il n''est certes  point besoin d'en rajouter avec des productions d'énergie meurtrières. Mais je crois que notre inconscient collectif, marqué par les drames ouvriers du 19è siècle, notamment les catastrophes minières où les rescapés sont élevés au rang de héros, n'a que trop tendance à accepter un tel "prix à payer". En tout cas, personnellement, je me rebelle contre l'addition présentée !  

 

Pour échapper un peu aux images angoissantes renvoyées par les écrans, c'est avec soulagement que je me replonge dans mes petits soucis. Même si ceux-ci contiennent également leur part de stress : quand Ti'Punch, notre trop  tendre chien, s'échappe un soir, baguenaude toute la nuit et ne rentre qu'au milieu de la matinée, crotté comme un saute-ruisseau, épuisé comme un sprinter sur la ligne d'arrivée et ayant accroché son collier (et quoi d'autre encore ?) aux étoiles nocturnes ou aux épines des buissons,  bien sûr je suis soulagée de le voir arriver, ayant échappé au trafic routier de la nationale et ayant retrouvé sa route pour revenir à fond de train vers nous. Mais, même si le printemps lui donne des ailes, le risque est trop grand de le voir écrasé, pour que nous acceptions ses fugues. Depuis, il est en régime de semi-liberté, et Clopin le serre de près...

 

Et puis, j'ai mené ce matin Victor Mowgli chez le vétérinaire, pour une castration hélas indispensable - toujours pour les mêmes raisons. Les matous entiers, quittant la propriété pour suivre leur instinct de reproduction, se font systématiquement écraser, et courent même parfois des dangers que la malveillance fabrique exprès pour eux. Boulettes empoisonnées, pièges à rats qui emprisonnent la patte : il faut se résoudre à ne pas courir le risque. Victor ne le courra pas. J'en suis cependant un peu désolée. Victor, qui s'est appelé Henri Tudor à cause de sa magnificence - et de son appétit, aurait sans doute produit une descendance flamboyante. Ce ne sera pas le cas, et Clopinou a déjà trouvé son nouveau surnom, bien casanier : il veut désormais l'appeler chapi-chapo !!! 

 

 

 

get-attachment.aspx-copie-3.jpeg

 

 

Pendant que nous procurons ainsi du soin  à nos bêtes, celles-ci, dans leur ingénuité, ne savent pas qu'en retour, elles nous rassurent. Leur ignorance, la confiance qu'elles placent en nous, leur dépendance même, tout concourt à m'apaiser, à éloigner les spectres de la souffrance... Et je crois que dans le marché, ce qu'elles reçoivent de nous, la nourriture, les soins, la protection, n'équivaut pas à qu'elles nous donnent, sans le savoir. 

 

Allons, il faut bien continuer la petite musique  qui accompagne nos vies, et qui en est parfois le refuge. Je la veux aujourd'hui optimiste ("ils" vont bien trouver le moyen de refroidir leurs p... de s... de centrales, non ?),  gaiement obstinée et s'attelant résolument au quotidien. S'accrochant à la vie, quoi, à cordes et à cris...

 

 

Partager cet article

Published by clopine - dans Vies de Bêtes
commenter cet article

commentaires

Olivier 14/03/2011 12:23



Je viens de croiser Victor Mowgli chez Passou... Juste pour vous dire que vous avez oublié de mentionner les chats peau de roux sans rapport aucun avec les chapeaux de roue, bien sûr!



clopine 15/03/2011 10:30



Vous avez raison, Olivier, c'est bien vrai chat alors !


 


Bonne journée à vous


 


Nous on va aller défiler à Dieppe. Ca semble dérisoire, mais... Quand j'entends Sarko droit dans ses bottes réaffirmer le nucléaire français, je trouve que c'est lui qui manque de pudeur
!!! 



Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives