Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 10:09

Je me demande souvent si ce sont les métiers qui façonnent, peu à peu, les caractères, ou si c'est l'inverse. Dans le cas où l'on choisit sa profession, et où on l'exerce avec bonheur,  sans doute les qualités requises préexistaient-elles. Dans le cas  contraire...

 

J'y pensais en écoutant parler un régisseur spécialisé dans  ce que l'horrible dénomination contemporaine appelle " le spectacle vivant" - une sorte de chef de travaux d'événements culturels tels que festivals de musique, théâtre, manisfestations  artistiques. L'ami en question expliquait son choix professionnel par son environnement familial : enfant, il avait été bercé par une mère musicienne et cultivée. Mais en l'écoutant, je me disais que les qualités dont il devait faire preuve relevaient aussi d'une personnalité bien particulière.

 

Car les régisseurs, comme les chefs d'orchestre ou les réalisateurs de cinéma, doivent forcément posséder  plus que leur  solide  sens de l'organisation,  leur  capacité de démêler l'essentiel de l'accessoire, la vraie urgence de la fausse panique, leur   disponibilité élastique, la connaissance parfaite de leur milieu et leur aptitude à distribuer les tâches, distinguer les compétences et pallier les insuffisances - ce qui, n'est-ce pas, n'est déjà pas si mal... Mais un festival, comme un film ou un concert, est aussi un concentré d'émotions surgies d'ego compliqués - ceux des artistes sont parfois monstrueux. Pour mener son entreprise à bien, un régisseur doit forcément accueillir en lui toutes les émotions des autres, les démêler et les renvoyer positivement à leurs propriétaires. Bref, se servir des autres pour le but commun, en dépassant l'émotivité de chacun pour servir l'art qui va surgir du lot...

 

J'en serais parfaitement incapable, notez bien. Une amie comme Véronique Aubouy est parée de ces multiples qualités, encore plus que mon copain le régisseur : elle, elle s'empare carrément de l'énergie des autres. Venue à Beaubec dans le cadre de son "Proust lu", seule ma lecture était prévue. Mais Véronique est telle qu'il est difficile de lui dire "non". Aussi tout le monde y est passé : Clopin et Clopinou, qui à l'époque avait douze ans, mais aussi les amis présents, jusqu'aux voisins... Elle aurait fini par obtenir  la participation du chien, ma parole ! Son seul échec a été notre voisin G. Pourtant, son accent brayon, sa langue épaisse et forte, attiraient Véronique comme la valériane les matous - mais G. est à la fois assoiffé de reconnaissance et en même temps honteux de son origine rurale : il fut le seul à s'obstiner dans le refus. Véronique m'épatait carrément : elle était le point névralgique vers lequel tous se tournaient. Comment supportait-elle une telle pression ? Elle avait été la première assistante d'Altmann : était-ce là, près du  maître, qu'elle s'était forgée cette remarquable et rayonnante personnalité ?

 

En tout cas, mon ami le Régisseur a en commun avec elle une sorte  de flegme, impressionnant, et qui rejaillit dans sa manière de parler. Je pense qu'il n'y a là aucune "erreur de casting" professionnel. Qu'en gros, le travail doit être forcément bien fait, et que la réussite doit couronner les entreprises. Le dernier documentaire de Véronique - un portrait de Bernadette Lafont, diffusé à l'occasion du décès de cette dernière, m'en convainc encore plus...

 

Quant à moi, mon travail, qui me cause tant de soucis et où je dois reconnaîter une complète faillite, n'est qu'alimentaire, finalement. Et mon autre activité, à savoir l'écriture, ne requiert pas cette qualité d'absorption et de renvoi de l'émotion des autres. Je ne fais qu'épier les signes, et tenter, avec plus ou moins d'adresse, de les retranscrire... Je ne suis qu'une voleuse, alors que mes amis, la cinéaste et le régisseur, sont dans l'échange...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives