Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:54

Avant de vouloir dire "bordel", lupanar désigne le cri du loup en chaleur (Anna Magnani faisait ça très bien). Ben je dois avouer qu'en ce moment, chez nous, entre Dagobert le Grand Noir du Berry qui pèle le poil de sa Quenotte, dans le champ du bas,  et Ti'Punch, dit "la louve", qui nous empêche de dormir, nous sommes servis.

 

Notre louve n'en peut plus.

 

Accessoirement, nous non plus...

 

Nous avons cerné le problème, qui se situe précisément à quelques cinq cent mètres à vol d'oiseau, dans l'une des propriétés qui jouxtent l'avenue verte. C'est bien simple : dès que le chien sort de la maison, il avance de quelques pas puis se fige suivant un axe rigoureux. On dirait un mahométan (ce dernier mot, pour changer un peu hein, et puis ça  a un petit côté votairien qui me plaît bien), un mahométan, donc, se postant  vers  la Mecque pour sa prière quotidienne. 

 

La prière de Notre Louve consiste à rouler des yeux globuleux, à - comment dire ? - adopter une pose hiératique, et à ... baver. Ben oui, il en bave, et finit par gémir. Il tire de sa glotte toute une panoplie de soupirs, de brefs petits jappements, de tendres sanglots. C'est l'Orphée Canin de la reproduction...

 

Là-bas, à portée de pattes, Eurydice doit en faire de même...

 

Mais comme nous ne pouvons autoriser notre chien à fiche le camp, n'est-ce pas, nous l'enfermons. Et ce romantique en profite pour jouer de la  lyre vocale,  toute la nuit. Toute la nuit, nous avons droit au concert  du solitaire malgré lui. 

 

J'ai un peu honte : moi qui connais si intimement Guillaume Apollinaire, je reconnais parfaitement, dans les gémissements amoureux de ma Louve préférée, le chant désespéré qui animait aussi le poète... Mais n'ai de cesse de le faire taire. Je l'engueule même carrément, au matin, et le chien file, l'air penaud et tourmenté,  sous la table. 

Est-ce de sa faute, si l'aurore aux doigts de rose apporte  dans son sillage des effluves inaccessibles pour nous, pauvres êtres humains limités, mais qui sont pour lui  l'équivalent  du plus précieux des parfums ? Mmmmhhhh ? 

M'enfin, même si les chants désespérés sont les chants les plus beaux, il serait temps de changer de disque. 

 

Nous, on voudrait bien dormir un peu.

 

 

Partager cet article

Published by clopine - dans Vies de Bêtes
commenter cet article

commentaires

lizagrèce 19/03/2011 21:22



Espérons que ton chien lise ton blog !



Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives