Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 14:31

Après quelques mois de latence, voici que le nouveau documentaire de Beaubec Productions recommence à s'agiter. Faiblement, hein, comme un petit nouveau-né qui vagit, mais néanmoins le tout premier jet du dossier a été déposé, en pré-projet, auprès de ce que l'on nomme gravement "les partenaires institutionnels". 

 

Voici (tarababoum) le titre :

 

 

DES RACINES ET DES HAIES

 

(Comment pReserver le bocage brayon ?)


Nous n'en sommes pas encore, Clopin et moi, à la phase  de l'engueulade, qui, après les repérages, le tournage, les rushes, le montage et avant la post-production, me semble la phase la plus intéressante (quoiqu'épuisante mais de toute manière incontournable) de la réalisation

 

Entendons-nous : j'ai parfaitement compris la leçon de notre tout premier petit film "la Bergère et l'Orchidée". Si j'accomplis quelque chose que l'on peut (pompeusement) qualifier de "scénario", je sais désormais que le "scénariste" (ou le tenant lieu de...) n'a qu'à fermer sa gueule : c'est le réalisateur qui a des choses à dire. Et le réalisateur, c'est Clopin. Je dois servir de scribe, point final. 

 

Eh oui, mais c'est qu'entre Clopin et moi, le point final est extrêmement ténu. Disons qu'il est déposé avec tant de difficultés, au bout d'un crayon devenu diaphane à force d'être taillé en pointe, qu'il est presqu'invisible sur la feuille. Voire même imperceptible... 

 

Mais c'est cela, en fait, qui me motive. Je sais que nous nous engueulerons, parce que Clopin travaille en silencieux, qu'il est dans le "faire" et non dans le "dire", que c'est le seul, parmi les copains qui participent à ce truc insensé qu'est la réalisation d'un film, n'importe lequel, hein,  même un modeste documentaire, à avoir la connaissance des outils techniques et la sensibilité à l'image requises. Mais je sais aussi qu'in fine, même en me rabrouant, Clopin finit par reconnaître que je n'ai pas que des mauvaises idées - et il s'appuie sur mes opinions. 

 

Tenez, le fameux dossier déposé hier à qui de droit. La première image n'est pas celle que nous avions en tête -  elle se compose d'un dessin (super, c'est un pote qui nous a fait ça, on pourrait le retravailler un peu mais tel quel ça me va déjà bien) et d'une photo, qui devraient être en vis-à-vis mais ne le sont pas. Clopin trouve que le dessin n'est pas "lisible"  faiclement, alors que je suis persuadée que, même difficile à déchiffrer (mais justement, on s'en fout) il résume à lui tout seul le propos du film : à savoir qu'une haie, composée par exemple de têtards et  plantée, taillée et exploitée par l'homme, est toute entière le symbole de la mainmise de l'homme sur la nature. Et qu'une main peut être tendue, bénéfique, douce, non un coup de poing balancé en pleine gueule. Ce n'est qu'un dossier : Clopin a donc lâché facilement. Mais je sais qu'il y aura une suite... 

 

Et c'est bien ça l'intérêt de bosser ensemble, pour quatre francs six euros, à un projet forcément associatif, bénévole, utopique et prenant. Je crois qu'on appelle ça la création, ahaha. Ca vous cale tout de suite le cul sur l'Olympe...

 

image001.jpg

 

 

 

 



 

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

la bacchante 21/09/2012 08:29


Ah les beaux jours à venir!


Magnifique titre que ce "des racines et des haies"!


 

rose 20/09/2012 22:58


il est beau ce dessin et lisible

Cactus 20/09/2012 17:36


Le cul sur l'Olympe y a donc ! et le QI tout en hoooooooooooo là là !!! sissi !!!!!!!

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives