Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 11:08

Il vient de m'arriver une aventure, ma foi, fort plaisante et qui éveille chez moi des sentiments mêlés. Seuls ceux qui ont un peu la pratique d'internet, et savent ce que les "forums" ou "blogs"renferment, pourront comprendre mon état d'esprit. Je vais donc tenter de résumer l'affaire (qui, rassurez-vous, a autant d'importance qu'une tempête dans un verre d'eau, que dis-je, dans un verre à liqueur !)

 

Quand j'ai commencé à pratiquer assidûment internet, j'ai tout naturellement cherché des sites qui correspondaient à mes occupations favorites. L'une de celles-ci étant l'écoute de Radio France Culture, je suis arrivée sur un "forum" d'expression réputée libre, qui s'appelait : DEFENSE DE FRANCE CULTURE.

 

A l'époque, la radio nationale, non encombrée de publicité, vivant uniquement sur des fonds publics, généraliste de la culture et pourvoyeuse de savoir, vivait une réelle mutation. Pas toujours dans l'élégance, ni la concertation. Les méthodes directoriales d'une Laure Adler étaient vivement critiquées, la rénovation des programmes ressentie comme insupportable, le management de la station (privilégier le direct, concentrer les productions) était perçu quasiment comme du détournement de fonds publics.

 

Les discussions, sur DDFC, étaient donc fort intéressantes... MAIS, très vite, on se rendait compte que l'espace du débat était pollué par la présence de trolls. Le plus méchant, nocif et omniprésent d'entre eux s'appelait la "Reine des Belges" : elle (ou plutôt il, car son machisme évident et étalé le désignait comme homme) ne supportait pas la moindre parole "politique", ou plus précisément "de gauche". Perso, j'ai tendance à croire que tout est politique, n'est-ce pas, et une opinion de ce type, sur un forum, peut déclencher parfois des débats enrichissants. Mais bernique : plus le temps passait, plus la Reine des Belges postait des messages insultants, ricaneurs, mensongers ou calomniateurs. Sous prétexte "d'humour", elle faisait régner l'ordre, c'est-à-dire SON ordre, sur ce forum.

 

Il fallait certes du courage pour s'attaquer à elle, et j'en étais assez dépourvue : dans sa grandeur d'âme, la RDB daigna m'ignorer, dans un premier temps. Mais dès que je pris la défense de sa cible favorite, un professeur aux opinions de gauche qu'elle raillait inlassablement, je fus sous le tir. Mes textes étaient nuls, je n'étais qu'une oie blanche, et chacun de mes posts éveillait un "tir de barrage", trois, quatre, cinq commentaires totalement tordus venant "répondre" au mien (en vrai, empêcher toute discussion).

 

J'étais jeune internaute à l'époque, et j'ignorais que la seule façon d'arrêter un troll, quan celui-ci vient vous coller aux basques, c'est de ne pas le nourrir (l'ignorer). Quand DDFC fut fermé (je n'ai pas suivi cette fermeture, mais je crois qu'il y eut une assez vilaine histoire, et plainte de Laure Adler qui avait été brocardée via une "citation" pseudo-litttéraire ou théâtrale, où on l'avait caricaturée sous forme de truie), je cherchai un autre blog parlant de mes centres d'intérêt. La République des Livres d'Assouline fut, dans un premier temps, une très agréable découverte. Hélas ! Assouline décida de tirer un livre des citations de ses meilleurs commentateurs. Les trolls arrivèrent illico, attirés par l'odeur de la renommée, et entreprirent de détruire l'endroit. J'ai résisté, avec des allers et venues, très longtemps. Je fais partie de ceux qui ont abandonné le navire, trop de rats y pullulant.

 

J'avoue que j'ai été blessée par les trolls. J'ai toujours tenté d'assouvir mon besoin de communication bloguesque dans la courtoisie, le respect de l'autre, l'éloge de la différence. La folle violence verbale des trolls est difficilement contounable, d'autant qu'ils sont à la fois anonymes, que leur plus grand plaisir est de multiplier les pseudos, et qu'ils agissent dans l'impunité.

 

 

C'est dire avec quelle surprise j'ai appris, de la bouche d'un ami, que la Reine des Belges était devenue un certain Nessie, qui tenait un blog "de très haute tenue culturelle", : regards sur France Culture.

 

Mon ami avait été extrêmement impressionné par la culture radiophonique de ce Nessie, et également par la violence de ses opinions. Le Nessie n'hésitait jamais à donner son opinion, avec d'autant plus de verve qu'elle était défavorable, sur les aspects de la radio qui ne lui plaisait pas. Une de ses hantises était Laure Adler, qui était carrément insultée sur sa pratique professionnelle. Nessie n'hésitait pas à la traiter de conne...

 

En écoutant mon ami, j'ai jubilé : Nessie avait beau tenter de se "tenir", il restait le pitoyable troll de DDFC.

 

Avec ses marottes...

 

Je suis allée là-bas, en trois messages j'ai amené Nessie à :

 

- nier tout le passé de DDFC

- faire intervenir la Reine des Belges en tentant de faire croire qu'elle n'était pas lui

- m'insulter (je ne suis qu'une hystérique )

- me calomnier (je raconte n'importe quoi)

- m'exclure (je suis agressive).

 

Et mes messages ont été effacés. CQFD, n'est-ce pas ?

 

certes, c'est bon d'attraper un troll par les cheveux, et de le regarder se débattre, lançant de tous côtés ses petites pattes et un regard furibond, se dépêchant de recourir à la censure et totalement paniqué. Surtout quand on a été blessée par lui. Mais en fait, je crois que, désormais,  mon opinion est faite, définitivement. Le troll est avant tout un impuissant. C'est quelqu'un qui tente de s'approprier le talent d'autrui, en absorbant ce que les autres font, puis en les critiquant, par jalousie impuissante. Les jeux de pseudos, la violence sous-jacente et jamais loin (tdeux messages, et les insultes pleuvent !), l'ironie qui se veut intelligente et n'est que réactionnaire : le troll, définitivement, est un pauvre type.

 

J'en suis navrée pour mon ami, mais la petite démonstration de ces jours derniers me le prouve,  à moi, amplement.

 

Je ferme définitivement la porte à tous les Nessie du monde, et autres Jicé, d'ailleurs.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives