Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 15:13

Cinq entorses de la cheville droite en quatre ans, une fracture du tibia gauche l'année dernière. Je n'avance plus sans que monte, le long de mes jambes jusqu'à mon cortex, une appréhension : l'ombre de la douleur qui revient, à chaque pas, et me fait hésiter.

 

Je ne connais plus les démarches insouciantes, les escaliers descendus à la volée, les danses même solitaires, au beau milieu de la cuisine ou du jardin. Quand je me lève de l'ordinateur, le souvenir de ma dernière chute (je suis restée cinq bonnes minutes le nez ras la moquette, pendant que la douleur triomphante ricanait tout le long des tendons de la cheville lourdement blessée) me fait prendre la précaution de remuer longtemps le pied, pour éviter l'engourdissement qui l'avait provoquée.

 

Mais même cela ne suffit pas. Je SAIS que malgré toutes les précautions, malgré ma propre auto-censure, un jour, ça recommencera. Je poserai le pied, il me manquera, je tomberai de mon haut - et de nouveau la douleur que je connais si bien, et que je crains tant, s'élancera.

 

Il n'y a plus qu'elle pour se déployer légèrement et sûrement. Et elle me donne rendez-vous, la sale vache. Elle m'attend. La seule incertitude, c'est "où" et "quand" . Comme pour l'autre rendez-vous, l'ultime auquel nous avons tous droit, chacun notre tour...

 

J'y  pense à chaque fois que je marche, c'est-à-dire à peu près constamment. Ce n'est pas une pensée articulée : c'est comme un frémissement d'effroi, le muscle du mollet qui se tend sous le souvenir... C'est juste un rendez-vous.

 

Pas besoin de noeud à mon mouchoir. Il suffit que je regarde, ébahie, ce genre de spectacle jusqu'à la seconde 38 exactement. Le spectacle est certes un peu commun, la musique trop arrangée, une sorte de vulgarisation... Et puis je n'ai jamais été danseuse pro, n'est-ce pas. N'empêche qu'à cause du rendez-vous, je ne peux plus regarder ça sans une sorte de frisson hypnotique, de fascination douloureuse... Comment peut-on faire subir ça à des chevilles, je vous le demande un peu ?

 

C'est pourtant, juste avant la chute, ce que j'ai fait subir aux miennes, cinq fois en quatre ans.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives