Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 09:50

Une chenille urticante. Voici que je me tortille et que je brûle, à cause de ce que j'ai fait, et je n'y crois toujours pas : et pourtant.

 

Et pourtant c'est bien moi qui ai fait cela. Moi vers qui les bêtes et les enfants se dirigent tout droit, quand ils ont besoin de quelque chose. Moi qui, comme Duras, "ne sait pas trop comment dire aux autres qu'elle les aime, alors elle fait ça pour eux, elle cuisine". Moi la nourricière, entourée de bêtes calmes et paisibles...

 

Il paraît, c'est Clopin qui est allé chercher sur internet ces informations, parce que je me refuse à aller lire ces épouvantables petits drames, que je ne suis pas la seule. Ces produits-là sont toxiques, évidemment : c'est une molécule qui s'attaque au système nerveux des insectes, tiques, puces ; le foie des chiens peut l'absorber. Pas celui des chats.

 

C'est évidemment écrit en gros, en rouge, sur le paquet. Mais justement : on avait retiré les pipettes du paquet pour les stocker au frigo... Et j'ai nettoyé le frigo le matin. J'ai vu les pipettes. Je me suis dit "c'est le début de l'automne, il faut que je fasse encore un traitement pour mon chat avant l'hiver".

 

Victor Mowgli/Roukie a de tels poils, si abondants : il aime tant se tenir tapi dans l'herbe, à s'imaginer lion de la savane : il se chope le moindre aoûtat qui passe.

 

Vous ai-je dit que j'aime tendrement ce chat ? Il vient s'installer au creux de mes bras, la nuit, il se met en boule, enclenche le ronronnement doux qui m'apaise tant, et nous nous endormons ainsi.

 

Vous ai-je dit que cette bête est l'une des plus douces que j'ai jamais connues ? Pas un coup de griffe, ni de dents. "Douceur extrême" pourrait être son surnom.

 

Voilà, vous avez compris. J'ai administré à mon chat une pipette entière de cet "advantix", ce poison corrosif, conçu pour les chiens et mortel pour les chats. Il a commencé à convulser trois heures après l'administration de la pipette. Nous l'avons emmené illico chez le vétérinaire, qui me dit aujourd'hui qu'il est sauvé - et qu'il continuera à l'être, s'il arrive à boire et manger. Il lui faudra une semaine pour que les convulsions s'arrêtent, que la pupille reprenne une dimension normale.

 

Là il se chauffe au soleil, sur l'escalier, en fermant les yeux (car ses pupilles dilatées doivent le faire souffrir). Si je m'approche de lui, il ronronne.

 

L'expression "rongée par le remords" , je peux le confirmer, est parfaitement exacte et parlante. Même si les photos de Clopin sont encore trop belles pour illustrer cela, je me sens exactement comme la feuille de noisetier, toute entière attaquée par les chenilles de ma culpabilité.

 

AA2_8692.jpg

 

 

AA2_8693.jpg

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives