Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 06:45

L'autre avantage, à s'être baladés sur la côte "en semaine" , c'est de ne pas y aller ce week-end ! 

 

Non que la mer soit moins belle le dimanche que le jeudi, mais c'est que la foule, elle, n'y est pas... Et surtout pas les affligeants "murs" de caravanes camping-cars et autres mobli home qui garnissent désormais  les parkings de bords de mer : ah, il n'y a rien de gracieux ni de folichon là-dedans. On croirait visiter un concessionnaire d'électro-ménager, en plus grand, et il faut contourner ces sortes de frigos géants, renversés et allongés  tristement les uns à côté des autres, pour apercevoir un bout de bleu. 

 

 

 

images-1-copie-1.jpeg

 

 

 

 

Et le terme de "frigos" n'est pas si déplacé que cela : les propriétaires de ces coûteux véhicules, s'ils ont le fantasme du voyage et de la liberté, ont en réalité l'instinct grégaire du mouton et la mentalité de l'escargot. Ils transportent  leur cuisine, leur chambre et leur salle de bains avec eux.  Tant pis pour la senteur iodée de l'océan, la douceur du soir, la liberté de la solitude : on grimpe dans le mobil home, on referme la porte, on lave sa salade dans le minuscule évier, on y allume la télé (!!!) et on reste "entre soi". Ne surtout pas suggérer que pour le prix de la coquille, on pourrait s'offrir le luxe (si c'en est un) d'une liberté de mouvements qui commencerait par lever le nez, respirer large  et étendre les bras, sans toucher aucune paroi...  Mieux vaut se recroqueviller dans son frigo à roulettes, sans doute...

 

C'est un point de désaccord avec Clopin, cette histoire de camping-car. Lui a la nostalgie des années 70, des "combi volkswagen"  qui, avec un minimum d'équipement à l'intérieur, partaient gaillardement à l'assaut des routes et ne s'arrêtaient qu'au bord des montagnes afghanes (et généralement pas très loin des champs de pavots). Camping sauvage, saucisses grillées sur un feu de bois au bord des prés, baignades à poil dans les rivières, haltes chez les potes, kilomètres avalés en montant et descendant, façon montagnes russes,  les petites routes sinueuses et verdoyantes, errance heureuse : l'esprit, littéralement, de vadrouille,  assorti du côté "joujou" des astuces de campeur. Savoir utiliser toutes les fonctions du couteau suisse... Mais le monde a changé, au moins en Europe, et le sauvage de la chose se heurte désormais aux monotones autoroutes, se restreint  à l'habitacle du "mobil home", qui s'acharne à reproduire, en plus étriqué encore, le contenu d'un  appartement HLM,  se soumet enfin aux arrêtés municipaux qui vous guident fermement vers des emplacements équipés (et payants) et  à la nécessité d'obtenir du courant, de l'eau potable, des provisions de supérette sans même parler, bien sûr,  de la vidange des cabinets. La merde, quoi. 

 

Vous direz que c'est la loi commune, et que je suis bien anti-démocratique, à déplorer ainsi le mauvais goût et l'esprit HLM de mes contemporains. Les retraités n'ont-ils donc pas le droit de profiter, eux aussi, des plages, en mangeant leur mauvaise tambouille, certes, mais la leur, et en ayant l'illusion de faire ainsi des économies ? (car si l'on songe au prix des camping cars et de l'essence qu'ils nécessitent, sans compter les frais annexes, les petits restaurants, les hôtels, les auberges deviennent tout de suite plus abordables, d'autant qu'il en existe à tous les prix, sur la côte... ) Insoluble équation, décidément, que  l'esprit de vacances et le tourisme de masse. Je mettrai donc mon rejet des camping cars sur le compte de mes contradictions intimes, et je continuerai à savourer mes petits bonheurs à moi, même s'ils sont restreints à l'immobilité de ma demeure, et tout enclos dans  le pré du bas. 

 

 

get-attachment-10.aspx.jpeg

 

 

 

 

get-attachment-11.aspx.jpeg

 

 

Et en plus, ces petits bonheurs ont de longues et duvetées oreilles, n'est-ce pas ! 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Jourdan 31/05/2012 07:05


weeeeeeeeeep ! j'ai eu l'inestimable bonheur de connaître le combi aménagé sommaire et bohémien, et plutôt devant que dedans, devant, dehors, table et chaises, ou couverture transformée en nappe
ou en lit, bref, la vraie vie de campeur libre et sauvage ! avec vue imprenable sur l'océan ou la montagne !!!


Aujourd'hui comme pour toi pour vous pardon Clopine, les parkings obligatoires et les concentrations me donnent la nausée, cela m'évite de regretter mon vieux camion baroudeur : il
n'aurait pas supporté la comparaison avec les grands frères modernes ni la fréquentation facheuse des frigos au bord des plages !!!


 


A vous lire encore !


Anna

lizagrèce 29/05/2012 22:49


Quand je voius les campings cars sur le port en face chez moi tout au long de l'année (souvent immatriculés en France, Belgique, Allemagne - car les Grecs n'ont pas envie de cuire dans un abri
en  tôle et ils pratiquent peu se style de "sports" ) je pense à chaque fois qu'effectivement entre le prix de l'emplacement et celui de l'essence et des péages (fort coûteux ici) ils
pourraient louer à l'année un studio  équipé avec balcon et tout confort ... ou même aller dans certains petits hôtels du coin qui ne facturent que 45 euros la nuit pour deux.


Mais non ! la vie en tribu avec vapeurs d'essence ça doit les rassurer ... Il y en a même qui campent sur le parking du magasin LIDL - comme ça ils font leurs courses en même temps que le petit
déjeuner.....


http://maisondeliza.over-blog.fr


http://lizathenes.canalblog.com

Sergio 28/05/2012 17:20


La Soif ! Voyons... C'est le tout début du bouquin, le premier paragraphe, il n'arrive pas à ranger toutes ses bouteilles de vodka dans le frigo, d'ailleurs il les trouve belles, comme de
transparents poissons alignés.


Beaucoup plus efficace que n'importe quelle quatrième de couverture...


 


 


 

Sergio 27/05/2012 17:12


Bon mais dans un mobil-home est-ce qu'on peut rentrer toutes les bouteilles de vodka, ou il faut en laisser dehors comme dans Guélassimov ?


 

clopine 28/05/2012 08:47



Dans quel Guélassimov, svp ? 



bouzigues 27/05/2012 16:25


"Le près du bas" semble un petit paradis on comprend que tu aies du mal à trouver mieux!

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives