Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 07:32

Quand Clopinou passe l'épreuve d'anglais du baccalauréat, on pourrait s'attendre à  la plus grande banalité... 

Mais c'est sans compter sur les coïncidences, le rapetissage du monde et surtout  la Vie Moderne, les réseaux et  liaisons internet qui permettent une circulation des informations à une vitesse supersonique - sisisi, le globe entier est ainsi au courant en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. 

Et l'anecdote qui suit va vous le prouver ! 

 

Or donc, le Clopinou parle de Shakespeare, du pentamètre iambique et autres subtilités élisabethaines à la prof commise ce jour -là pour faire passer l'épreuve d'anglais du baccalauréat  au lycée de Forges-les-eaux - tout se passe bien, voili voilou, et l'épreuve se termine par une de ces "petites conversations avec le jury" où l'examinateur pose une ou deux questions personnelles à l'impétrant qui vient d'obtenir, sans encore le savoir, la meilleure note de la journée. 

En l'occurrence : "Avez-vous déjà séjourné dans un pays anglophone" ? 

Question en apparence anodine. En tout cas beaucoup moins redoutable que celles du Sphinx adressées à Oedipe, ou du Gardien de la Porte à Joseph K. 

Oui, mais jamais un Coup de Dés n'abolira le Hasard, et Clopinou va en faire illico la fructueuse expérience. Ahaha...

Car le cerveau du Clopinou, lui aussi, travaille à toute vitesse, surtout quand son porteur est debout devant une table d'examen. Clopinou a toujours refusé d'être envoyé en "voyage linguistique" en Angleterre  (sans doute par peur des girafes, ndlr) - mais il est quand même parti, l'année dernière, voir son frère, de dix ans son aîné et qui est ingénieur informaticien à Montréal. Il ferait bien état de cette expérience à l'examinatrice,  mais voilà : le Québec n'est pas vraiment un "pays anglophone" - enfin si mais non, et Clopinou ne se voit pas s'embarquer dans une discussion sur la pertinence et le respect de la loi 101... Tout en ayant bien envie de frimer un peu, quoi...

 

 D'autant que, pendant ce voyage,les deux frères dûment munis de pépettes américaines et des autorisations parentales requises pour le plus jeune, sont partis trois jours à New York. Pas vraiment un "séjour", mais un plus un égale deux. 

 

Et voilà comment le piège se referme sur l'âme sensible du jeune roué, qui, en un éclair, zou, conçoit la réponse à la quesiton posée... Et qui informe ainsi aimablement l'examinatrice que oui, il a bien séjourné avec son frère...  à New York. 

Voilà où vous entraîne la vanité ! 

 

Mensonge véniel, pensez-vous en vous grattant la tête : où est donc le problème ? 

 

Eh bien, détricotons : le professeur d'anglais qui a fait passer l'examen à Clopinou n'est autre que la petite amie... d'un bon  copain... de son grand frère, et elle accueille souvent ce dernier dans leur appartement rouennais, quand le grand frère en question revient en France. Autant dire que le nom de Clopinou lui a tiré l'oeil, et surtout que l'histoire du frère informaticien "à New York" lui a également tiré l'oreille. 

 

Bien évidemment, elle a  vérifié auprès du  frère en question, via internet, en envoyant un mail ou en parlant en liaison satellite avec Montréal- "avait-il vraiment séjourné à New York, et  si oui, mon salaud, tu aurais pu au moins nous envoyer une carte postale !!! "

 

Le grand frère a, bien évidemment aussi,  mis moins de trente secondes à démêler l'histoire et, partagé entre un grand  rire franc et un petit brin d'irritation (parce que, quand même, il s'agissait aussi de lui dans cette conversation...) a sauté sur son ordinateur... Et a fini par tout raconter à son père - nous mettant ainsi au courant de ce que nous n'aurions jamais du savoir...

 

Pauvre Clopinou. Dire qu'il ne peut passer une épreuve d'anglais sans que ses menus mensonges ne traversent l'Atlantique de part en part, avant de revenir lui sauter à la figure...

D'un autre côté, ça lui apprendra. Il est toujours bon de s'apercevoir de l'effet des boomerang !

 

(mais dieu que notre planète est petite, pas vrai ?) 

 

 

Partager cet article

commentaires

paniss 17/06/2012 18:40


dites moi, madame Clopine, vous ne seriez pas quelque peu élististe par hasard?

Paul Edel 17/06/2012 10:22


chere clopine;


 


bien sur que j'ai demandé à calpurnia  de lire le manuscrit avant publication et j'ai coupé un ou deux passages sur  son conseil t non son exigennce, je ne suis pas ppda clopine!


et pour la petite histoire, mon livre précédent, "journal météorologique" avait choqué calpurnia parce que je ne parlais pas assez d'elle!... ah ah

Jacques Barozzi 17/06/2012 07:59


"Votre Calpurnia, par exemple, lui avez-vous demandé son autorisation avant de décrire la façon dont elle relève les cheveux sur sa
nuque"


 


Quel formidable coup de pied de l'âne, Clopine ! Devant rencontrer prochainement ce personnage de roman, je ne manquerai pas de lui poser la
question de votre part... 

clopine 17/06/2012 20:47



Juste un conseil, Jacques : parlez-lui gentiment !!! 



rose 16/06/2012 22:02


Calpurnia ? Je croyais Constance.

Jacques Chesnel 16/06/2012 18:05


Clopne : sur mon blog une nouvelle pour vous à propos de F.S. Fitzgerald

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives