Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 08:44

Clopinou, fasciné par le Mélancholia de Lars Von Triers (pas forcément pour de bonnes raisons, mais...) écoute donc plus volontiers du Wagner, ces temps-ci, que les musiques techno qu'il affectionne habituellement. Je devrais m'en réjouir, mais en écoutant le formidable prélude de Tristan et Isolde, je ne peux m'empêcher de frissonner devant la finitude que cette musique, pour moi, implique. Un peu comme Proust en littérature. Chez Wagner comme chez Proust, on atteint une sorte d'indépassable, de fermé en quelque sorte. Ils sont l'aboutissement d'une époque, et n'ouvrent pas l'avenir : ils subliment, chacun dans leur art, tout ce qui a été créé jusqu'à eux. Mais après eux ? ILs sont les fossoyeurs du 19è siècle, sautent d'eux-même dans le trou et érigent les plsu formidables des pierres tombales - mais ne montrent aucun chemin, aucune ouverture : ils ne tracent pas sillons, ne sèment ni ne font germer. Ils obturent. On recule de trois pas, on admire, on frémit, mais on n'est pas invité à suivre, ni à s'engouffrer. Le plus controversé des livres de Céline, le plus mauvais roman de Robbe-Grillet (pléonasme) sont ainsi plus nécessaires à celui qui entreprend de créer que toute la Recherche. L'indépassable de Proust, de Wagner, c'est l'incapacité à se détourner du passé. 

 

Ce sont des beautés sublimes, et aussi mortifères que l'inaccessible sommet glacé d'un Annapurna inhospitalier. Et qu'un jeune homme de 17 ans, comme Clopinou, puisse se pencher, fasciné, vers l'expression exacerbé d'un romantisme passéiste, plutôt que grimper vers une aspiration futuriste, voilà qui ne laisse pas de m'inquiéter légèrement. Je le préfèrerais Apollinien, Dyonisiaque et solaire, plutôt que penché vers les tombeaux. Mais voilà : qui demande, je vous prie, leur avis aux mères des jeunes hommes d'aujourd'hui ? 

Partager cet article

commentaires

Marc 03/02/2012 10:31


C'est marrant, c'est exactement ce que je viens de dire aujourd'hui! Autant te dire que je suis pleinement d'accord avec toi!!!

clopine 04/02/2012 14:28



Eh bien, bienvenue par ici et continuons d'être d'accord, Marc, c'est tout le mal que je nous souhaite. A part vous, je ne connais qu'un seul internaute/écrivain s'appelant "Marc". Il s'agit de
Marc Séfaris, le connaissez-vous ? (et sachez que je suis toujours curieuse des écrivains passant par ici. Qu'écrivez-vous ? Peut-on le savoir sans être indiscrète ?)



Sergio 06/01/2012 17:35


Ah non, Proust n'est pas indépassable du tout ! Au contraire, il y a partout de quoi creuser, des vues que l'on souhaiterait exposer différemment. A force de tout préciser, il paraît
effectivement avoir tout verrouillé, comme par appréhension d'avoir laissé quelque chose au hasard ou à l'interprétation, mais finalement on n'en retire pas cette impression d'un système vraiment
clos. C'est comme la conjecture de Poincaré, démontrée un siècle plus tard, on a envie de remalaxer l'affaire pour en tirer autre chose.

stoni 05/01/2012 10:12


Quand j'avais 16 ans j'ai fait une sorte de pélerinage au Père Lachaise pour aller voir Proust. Quand je me suis recueilli sur sa tombe, j'ai vécu "un grand instant cosmique", à l'époque cette
expression avait du sens pour moi, aujourd'hui je pourrais essayer de te retranscrire sa signification mais ce serait trop long.


 


Bref, je fréquentais les tombeaux.


 


Et puis, les années ont passé.


J'ai changé.


 

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives