Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 09:02

Comment, pourquoi, arrive-t-on à un livre, alors que rien n'aurait dû vous le faire rencontrer ?

 

Le hasard, évidemment, qui fait  si "bien les choses" qu'on se prendrait presque de douter de la rationnalité du monde.

 

Je vous raconte :

 

Sur la république des livres, le livre d'une toute jeune fille a été commenté : il s'agit de " l'Oubli" de Frédérika Finkestein. Livre remarqué par notre prix nobel Le Clézio, mais ce n'est pas pour cela qui'il m'intéressait. C'était surtout son sujet : voici une jeune femme juive qui réclame le droit à l'oubli... Prétention qui va évidemment déclencher la polémique, surtout sur les enfants de survivants de la Shoah, bien entendu...

 

Je me rendis à la Fnac, pour acquérir l'ouvrage, mais en chemin, j'avais oublié le nom de son auteure. Aussi ai-je simplement demandé le livre "l'oubli"'. Le vendeur m'a alors tendu un épais volume, dont la quatrième de couverture vantait les qualités de "thriller haletant", et qui était, en plus, une traduction de l'anglais. Ecrit par une femme, cependant, mais...

 

J'aurais évidemment dû rendre l'ouvrage au vendeur, en lui expliquant qu'il s'agissait d'une méprise : quoi de plus différent d'un thriller haletant que le livre que je recherchais ?

 

Et c'est là que les rouages du hasard se sont enclenchés, dans un grand tintement de machine se mettant à ronronner : je n'ai pas refusé le livre l'OUlbi de Emma Healzy, je l'ai acheté et je l'ai lu.

 

C'est un lvre absolument remarquable et qui n'a d'équivalent, à mon sens, dans la littérature, que "les fleurs pour algernon"  de Daniel Keyes. Non qu'il soit ici question de science-fiction. Nous sommes dans le cerveau d'une ocotogénaire frappée d'Alzeihmer, qui a eu faim lors de son adolescence pendant la deuxième guerre mondiale, qui a une appartenance sociale bien définie, une vie "normale", deux enfants, etc.

 

Mais là où l'affinité avec Keyes est totale, c'est que la jeune auteure (elle a 28 ans) a réussi cette prouesse de rendre totalement crédible la lente dégradation des capacités du cerveau de l'héroïne, exactement comme quand on assistait, chez Keyes, à l'explosion des capacités du cerveau de son héros, puis à sa plus rapide encore dégradation. De plus, le "thriller" existe bel et bien, puisqu'il s'agit d'élucider une ou deux disparitions, à cinquante ans de distance...

 

Mais tout cela ne saurait expliquer complètement mon admiration, qui est dûe à l'émotion qui s'emparait de moi au fur et à mesure de ma lecture. Je crois que seuls les proches d'un alzeihmer pourront la comprendre : la jeune écrivaine a visiblement côtoyé des proches frappées de cette insupportable maladie. J'ai retrouvé précisément, page après page, et sans aucune erreur, la descente aux enfers vécue par mon ami Jim, et, en filigrane, la détresse et la peine qui touche l'entourage des alzheimers. Le tout sans la moindre ombre de pathos ou de mépris.

 

C'était comme si le hasard m'avait tendu le livre dont j'avais le plus besoin...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives