Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 11:36

Le célèbre ouvrage de Dostoïevski (au fait, est-il si célèbre que cela ? C'était le premier roman de l'écrivain, et je crois qu'il n'a guère eu de succès) se plaçait bien évidemment du côté des humiliés. Ne revenait-il pas du bagne ?

 

Tout naturellement, sans même y réfléchir, je me place moi aussi de ce côté-là de la barrière. Comme si la place de victime me revenait de droit. Comme si cela m'autorisait à revendiquer la bonté de mon caractère...

 

Or, à deux reprises, ces derniers temps, je me suis retrouvée, non à la place de l'humilié ou de l'offensé, mais à la place du puissant - du bourreau.

 

Toutes proportions gardées sur l'utilisation de ce dernier terme, d'ailleurs !

 

D'une part, j'ai attrapé un troll, et l'ai regardé se débattre en tout sens.

 

D'autre part, et sans que j'y ai participé au niveau de l'intention, j'ai été le déclencheur d'une attitude si éhontément hypocrite que celui qui l'adoptait en avait le rouge aux joues.

 

Et bien, honnêtement : je n'aime pas ça du tout. Certes, au début, je sentais, plaqué derrière ma bouche, comme une sorte de mauvais sourire venir contre mes dents. N'avais-je pas souffert, et du troll, et de l'hypocrite ? N'y avait-il pas là, plus que du pouvoir, de la simple et bonne vengeance ? N'avais-je pas le droit de regarder les arguments agités devant moi, avec aussi peu d'effets que les pattes griffant l'air d'une bête prise au collet ,et de me réjouir de leur impuissance à mon égard ? 

 

Sauf que, définitivement, je ne crois pas être faite pour humilier les gens. Souffrir de leurs dédains, ça oui. Mais infliger moi-même et sciemment de tels sentiments, non.

 

J'ai relâché bien vite mon lapereau de troll.

 

Et je crois bien que j'ai rougi, pour les mêmes causes que lui, à l'amabilité mensongère de mon hypocrite interlocuteur.

 

Il en est donc de l'humiliation et de l'offense comme de l'huile sur le feu : celui qui la répand risque fort de s'y brûler, à son tour. ..

 

A part ça, j'ai écouté une musique étonnante, si emballante que je l'ai achetée. Je ne peux vous la faire entendre : elle est introuvable sur Deezer. Mais dès que je le pourrais (quand j'aurais transformé mon cd en fichier MP3), je vous en donnerai le goût : il est bigarré comme  j'aime !

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives