Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 16:49

Nous devions partir ensemble, mais finalement, et sur mon refus, c'est sans moi que Clopin est allé  vadrouiller cette semaine.  Un ami l'accompagne, et je connais les endroits où il va se rendre, donc je suis quand même un peu avec lui !

 

De toute façon,  je ne peux jamais satisfaire pleinement Clopin dans ses escapades : un des vieux rêves de mon compagnon a une couleur orange, une forme de combi volkswagen, un matelas au fond et une destination hasardeuse. Or, pour rien au monde  je ne partagerais ce qui lui fait tant envie : je ne vois, moi, que des inconvénients à ce mode de voyage, et on va dire que j'ai suffisamment "donné" pour rester ferme sur mes postions !

 

Mais au moins je ne l'empêche pas de faire cette sorte de "tournée des vieux potes", assez rituelle au fond pour lui, et qui lui permet de s'attarder dans l'insouciance vacancière, avant le fatidique septembre. Même s'il n'est plus sous l'épée de Damoclès de la rentrée scolaire, Clopin ne supporte jamais bien de voir les "grandes vacances" finir. Partir fin août, c'est comme s'attacher, pour lui, à la queue de  comète de l'été.

 

Je suis beaucoup moins active que lui, n'ai pas son pied léger ou, pour dire vulgairement, n'ai pas sans arrêt les feux arrière allumés. Bref, je le vois partir sans regret, car je connais la fatigue qu'engendreraient, pour moi, les tours et ratours de Clopin, et qu'il ne semble jamais ressentir. Voyager longtemps, arriver dans des maisons amies mais qui réclament forcément votre présence, jusque tard dans la nuit,  repartir au matin, un jour ou deux plus tard, manger sur le pouce, au bord de la route, et s'adapter chaque fois à un univers différent... Clopin est capable de faire des milliers de kilomètres, sans lassitude apparente. L'effort que consiste, pour moi, à "avaler" ainsi un voyage me rend plus circonspecte. 

 

L'essentiel étant d'ailleurs qu'il me revienne entier, et de l'énergie plein les bras. Ce qui n'a jamais failli, en quelques vingt ans d'allers et retours ! 

 

Je me dépêche d'ailleurs d'emplir la maison de tout ce qui déplaît à Clopin, profitant de son absence : l'écoute à haute dose de la musique classique, l'usage sans modération d'un ordinateur d'habitude partagé, la lecture à  pas d'heure et les repas pris avec Clopinou sur la table basse devant la télé... Mais après deux ou trois jours, la maison, qui est surtout la sienne n'est-ce pas, m'apparaît toujours un poil trop grande, un poil trop vide : alors, à mon tour, je prends la poudre d'escampette. Pas la même que la sienne...

 

Car je voyage immobile, et ces voyages  me ressemblent :  ils  divaguent beaucoup, entre  les lectures, l'écriture, l'écoute de la musique (surtout mélangée, métissée, tenez, comme ce folklore breton revisité à la sauce jazzy que je vous invite à écouter, , avec un poil d'ambiance Keith Jarret, ce  qui me replonge moi aussi dans mes  amitiés d'antan) et  l'art, que je possède assez bien, de la rumination. 

 

Pendant ce temps, le pêcher croule sous les fruits. Bah, il devra attendre, comme moi, que l'homme de la maison revienne s'occuper de lui.  Et dans cette attente, je m'occupe, fort égoïstement peut-être mais l'essentiel n'est-il pas qu'il me retrouve entière ? - de mes propres escapades.  

 

 

Partager cet article

commentaires

stoni 27/08/2011 12:37



Alors là je te comprends, moi il me faut mon confort, mes habitudes, et je déteste la voiture.


J'ai trop donné à la vadrouille quand j'avais 16 ans.



Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives