Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 10:44

S'il y a un truc qui me fiche le blues, pour nos descendants tout du moins, ce sont les agences matrimoniales dont le développement, sur et grâce à internet, est "foudroyant", si je peux me permettre cet adjectif dans ce qui n'est précisément PAS une histoire de coup de foudre....Et en fait, ce sont les pubs à la télé qui provoquent chez moi comme une éruption. 

 

La première montre une jeune fille qui fait la fine bouche devant les statistiques, et rêve de rencontres "plus lointaines" que son voisin, son collègue ou le témoin du mariage de sa soeur. Fort bien, me direz-vous, sauf que le "lointain" va se cantonner à l'écran de son ordinateur - et qu'elle devra "indiquer ses critères"...

C'est là que, pour moi, l'horreur commence. La garantie "de rencontrer quelqu'un qui vous correspond", comme indiqué dans la seconde pub. Bon dieu, à ce train-là, je n'aurais jamais rencontré aucun homme dans ma vie : pas un qui m'ait vraiment "correspondu", voyons. Entre Jim, avec qui j'entretenais une relation quasi-maternelle tant il était incapable de gérer une vie quotidienne - et tant il avait développé, pour survivre, un système parfaitement cohérent pour contourner l'obstacle, et Jules-Clopin, qui serait  ma foi  capable d'anihiler ma présence concrète à ses côtés tant son mode d'appréhension de la réalité est matériel, efficace, organisé et un brin tyrannique, je n'ai apparemment aucune place, et surtout pas une "personnalité" dont il conviendrait de prendre en compte la moindre parcelle avant de tisser un lien...

 

Je voudrais m'agiter à ce sujet, et faire prendre conscience que la différence mérite bien un éloge. Merdalors : une vie entière avec quelqu'un qui gèrerait la somme d'objets nécessaires à la vie de coulpe de l'exacte façon dont je la gèrerais, moi, mais c'est à mourir d'ennui. Quelqu'un avec qui je ne serais jamais en conflit ? Mais enfin, la relation serait dans ce cas si rabougrie que j'en mourrais de faim...

 

Heureusement, tous ceux qui me connaissent savent bien que cette horrible perspective ne risque pas de m'arriver, ahaha. Néanmoins, quand je vois les pubs matrimoniales à la télé, j'en ai comme des frissons ; est-ce ainsi, vraiment, que les hommes doivent désormais s'aimer ?  

Partager cet article

commentaires

judith 14/07/2012 16:53

je pense que la difference à l'interieur d'un couple c'est comme la trahison pout talleyrand ,une question de calendrier .Je constate par experience qu'au bout de cinqante ans de vie commune ,on a
ncessairement tellement deteint l'un sur l'autre qu'on a fini par beaucoup se ressembler

rose 13/07/2012 09:58


Moi aussi Clopine, je fais l'éloge de la différence. Le pire étant la sclérose. Mais je ne peux m'empêcher de vous admirer incessamment du couple stable que vous formez avec votre mari. Pour moi,
dix ans c'est le cap que je n'arrive pas à franchir et je voudrai le franchir, je rêve de trente ans avec le même homme. Tiens j'ai rêvé juste avant le réveil, de mon pote qui s'était fait virer
du bateau par les trois autres. Bien fait. Il n'avait qu'à m'emmener.


Et là, le jardinier qui vient de sonner à ma porte, il est trop jeune, non, trop jeune, vraiment. Mon voisin m'invite à manger, je vais y aller et nous conduire. Je lui ai dit "tu ne me dragues
pas, sinon je ne viens pas" et lui, bref... Courrier du coeur.


Non, moi je crois au tilt amoureux. Le physique joue, le face à face, les paroles. Et s'il n'y est pas, je préfère ne pas vivre avec un homme plutôt que vivre avec un homme que je n'aime pas.
Déjà que vivre avec un homme ce n'est pas de la tarte, si en plus tu ne l'aimes pas, je ne vois pas où est l'intérêt, autant vivre seule.


Enfin les couples jumeaux pour moi cela représente un cauchemar.


Mais je reste sur la défensive : une écolo tombe amoureuse du mec qui fume et qui boit, l'autre ardente défenseur de la nature tombe amoureuse du mec président de la société de chasse, l'autre
fervente syndicaliste tombe amoureuse du type friqué qui bosse pour une grande entreprise capitaliste, l'autre encore qui les aime beaux et bien membrés tombe amoureuse d'un petit rond (un petit
pois adorable...) pour qui le sexe est annexe.


 


Moi, c'est de moi que je me méfie. Pas des mecs. Mais de moi, je me méfie terriblement. Ce qui arrive à Catherine Breillat aurait pu aussi bien m'arriver à moi. Alors, je veille au grain. En
attendant la tempête. Mais en vrai, en vieillissant, et avec la ménopause, je n'ai plus le goût de l'amour vache, j'aime l'amour tendre et roboratif. Le truc que quand t'as fini de faire l'amour
t'es heureuse et repue et que ton mec qui t'a comblée t'as envie de rester tendrement sur son épaule. C'est comme ça que je vois l'amour. Le "je te quitte, je te retrouve", je l'ai vécu, basta
cosi, cela ne m'anime plus.


 


Donc, oui, éloge de la différence.


C'est mon sujet de conversation préférée l'amour, je me suis fait tacler sur la RDL par un frustré de la vie, alors je viens ici, au vert.


 


Bonne journée.

Zoë Lucider 12/07/2012 23:31


Vous mariez pas les filles, vous mariezpas!!!

esprit critique avec smileys débiles 12/07/2012 23:13



"En tout cas, merci de votre visite et de votre intérêt"


  Clopine  


 


j'ai fait ce que j'ai pu pour être désagréable non mais! on est tout de même attiré par quelque chose chez l'autre
même si au final c'était un  malentendu (poil au c...). le quignard quand il fait du bobin, c'est du bidon! du bidon de pinard je dirais même! non mais! je ne vais pas vers quelqu'un dont je
ne sais rien mais vers quelqu'un que je m'imagine (pfff) habité par certaines choses. épicétout et pis vous le savez très bien, tirez pas cette bobine!


et arrêtez de laisser penser que je défends les sites de rencontres, c'est pas mon truc : j'aime faire rougir les femmes, si si, en direct, faut que je vois l'effet produit ah ah, je vous la cloue là, jésuette ! non mais! comprend même pas l'expression 'faire le bobin' ! tssss.... p'tite nature,
va!


ya plein de smileys dans mon post, étonné je suis! mais pas peu fier

talweg 12/07/2012 12:19


mais oui, monsieur Chesnel, les TRANStrimoniales, les GAYtrimoniales, les ETHNOtrimoniales...vous savez bien, cette société de bienséance est devenue si communautariste que plus rien n'est laissé
au hasard joyeux du sans étiquette... On drague entre soi et avec prévention, on se conjointe pareil, ... les rencontres aléatoires sont un risque sans doute non couvert par les assurances.

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives