Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 08:17

Déjà les jonquilles se redressent, alors même que le bouquet d'ellébores, au coin de la maison, montre encore à la lune ses petits visages piquetés, de la même nuance que la peau humaine après une nuit blanche. Il n'y aura sans doute pas de neige cette année. Juste une pluie mélancolique, contre laquelle je dois lutter.

 

Comme tous les ans, Clopin et Clopinou sont partis goûter aux joies des sports d'hiver, et je me retrouve seule - si l'on peut parler de solitude au milieu de tous les animaux dont il faut prendre soin. Du coup, j'autorise le chien à passer sa nuit au bas de mon lit, et je m'endors, entourée de mon chat lové contre mon cou. Tous les animaux beaubecquois sont de bonnes bêtes, fort calmes et généreuses à  mon égard. La confiance qu'elles placent en moi est carrément touchante. Cela me rassénère, car je ne pourrai plus vivre sans elles.

 

Et cela me console aussi des turpitudes humaines. Certes, chez moi, dans ma famille, ou devant mon ordinateur, je suis protégée... Mais ailleurs ! Ainsi, j'ai trouvé le site d'un certain Lucien Bergeret (personnage d'Anatole France) où ce dernier avoue tranquillement que, me trouvant déplaisante, il a décidé de me troller, et ce depuis des années. Je suis, déclare-t-il, son souffre douleur, son bouc émissaire, sa tête de turc (et une de ses visiteuses de déclarer, en référence à mon blog : plutôt une tête de chou.. Huhuhu... Ce qu'on s'amuse chez ces gens-là), son cobaye. Oui, vous avez bien lu : son "cobaye". J'ai beaucoup souffert des trolls, mais je croyais cependant que les réactions de ces gens-là étaient instinctives, spontanées, visant à faire rigoler la galerie et assouvir de vilaines jalousies. Je n'avais pas  imaginé une entreprise délibérée, poursuivie avec assiduité (il me trolle depuis trois ans, a passé son temps à lire ce blogue, m'a poursuivie partout, poste systématiquement des messages insultants, calomniateurs, etc.) et visant à me salir partout et en tout temps, juste pour voir mes réactions!

 

Je suis devant ce salaud comme devant un abîme. Il ressemble à cet hiver doucereux et inquiétant, à cette pluie transperçante. Ah ! Qu'on amène devant moi des enfants et des bêtes : que je puisse, dans leurs yeux confiants, retrouver la juste perspective de mon image...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives