Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 09:19

Je me suis couchée en Normandie, et je me suis réveillée dans un autre pays. Je ne tenterai certes pas de rivaliser avec Pasternak (il paraît que c'est l'auteur qui a le mieux parlé de la neige, des neiges devrais-je dire, et le plus abondamment. IL faut dire qu'il était à pied d'oeuvre !) mais pourtant, il y a quelque chose  de miraculeux (au moins dans les débuts, et tant qu'on n'est pas au volant de son automobile)dans le basculement d'un paysage balisé, connu, intime et sans surprise, à cette sorte de nouvelle dimension. Tout, jusqu'aux couleurs du pelage de l'écureuil qui saute d'un bond d'arbre en arbre, tout a changé. Tout révèle comme une vérité cachée : le ciel contenait donc cette nuance de gris-bleu ? Le prunier  dressait  donc ses branches contournées, qu'un pinceau blanc a poudré d'un trait, tout du long,  pour  rendre enfin visible le dessin qu'il cachait ?

 

Il semble urgent de profiter de ce bouleversement général  de l'univers pour s'occuper également de ses propres petits dérangements internes. La météo annonce une semaine de neige, de froid intense, de verglas. Le temps d'une retraite intérieure, quoi. 

De toute façon, il nous reste, au chat et à moi, un passe-temps profitable : contempler longuement  la mangeoire aux oiseaux , pendue à la glycine, et que je ravitaille désormais tous les jours. A travers le carreau de la cuisine, c'est un va-et-vient  de passereaux, silencieux et changeant. Le chat, sur la table  près de la fenêtre, surveille la maneouvre, impassible, calmement assis et rangeant ses pattes sous son ventre rond, tout en roulant de cruelles pensées  ;  je parie qu'il donne rendez-vous, muettement, aux petits oiseaux : attendez le printemps, et vous verrez, mes chers, ronronne-t-il. Dès que nous aurons retrouvé nos petites habitudes...

 

En attendant, je vais donc partir sans lui  à l'aventure, en terre inconnue - à savoir que je vais faire le tour  de mon jardin !

 


Partager cet article

commentaires

Aline et A. 07/02/2012 21:26


Je ne suis pas d'accord. Les descriptions de Clopine ouvrent l'imagination. Même si les photos de Clopin sont très belles. J'aime le s deux. 

judith 07/02/2012 14:01


je m'associe aux exigences de Lavande

Lavande 06/02/2012 13:22


Qu'est-ce qu'il fait Clopin?  Il hiberne?


ON VEUT DES PHOTOS !!!

stoni 06/02/2012 13:12


en ville, c'est plus Montréal ou Helsinki comme trip.


tout de même une pensée émue pour ceux qui travaillent dehors...

clopine 06/02/2012 13:22



Et une pensée aussi pour ceux qui meurent dehors...



paniss 06/02/2012 08:32


c'est vrai que c'est beau la neige, mais au risque de passer pour un fâcheux, je dirais que c'est encore plus beau vue de l'intérieur de sa maison, bien au chaud... Surtout quand, comme
par ici, dans la montagne, le thermomètre affiche gaillardement ses - 15° sur la terrasse... Mais il est vrai aussi que, de sa fenêtre, voir le Gleysin et ses 3000 mètres n'est pas quelque chose
d'ordinaire...

Présentation

  • : Clopine..Net !
  • Clopine..Net !
  • : bavardages, causeries, conversations, colloque, conférence, discussion, échange de vues, propos, causerie babillage, causette, palabre, commérage, conciliabule, jacasserie, parlote et autres considérations
  • Contact

Livre paru...

      Disponible sur amazon.com

1-2couv recherche finie

Livres à paraître...

Book-1 Carte*-copie-1

Archives